QUATRIÈME ÉDITION

L’orgue de cinéma Wurlitzer, installé au Collège Claparède de Genève depuis 1982, fête ses 80 ans en 2017. Il a été construit aux Etats-Unis en 1937 pour le cinéma Clapham Junction de la société Granada de Londres. Plusieurs organistes encore en vie aujourd’hui ont joué sur cet instrument à Londres et seront les invités de deux soirées historiques et mémorables. Ils interpréteront, avec un humour qui n’a pas pris une ride, les « tubes » incontournables de ces grandes années british, un feu d’artifice assuré pour la soirée finale de ce festival qui s’ouvrira sur des musiques à la fois chaleureuses, toniques et juvéniles.

En effet, cet orgue Wurlitzer va nous prouver qu’il est un lien formidable entre les générations et les continents et qu’il n’a pas dit son dernier mot puisqu’il aura pour défi d’accompagner les collégiens dans un répertoire choral de la post-Renaissance au XXIe siècle en passant par l’Amérique du Sud.

LE PROGRAMME EN DEUX MOTS

La jeunesse de Genève et de France ainsi que les aînés du Royaume-Uni sont au rendez-vous de ce Festival 2017.

Le vendredi 31 mars, « Si le chœur vous en dit… » permettra d’entendre les chœurs des collèges Claparède et Emilie Gourd, conduits par Didier Bonvin, dans un répertoire espagnol virevoltant autour de chansons de différentes époques, alliant voix, orgue, guitares et danse, avec Nicolas Hafner à l’orgue.

Jeunesse encore avec Thomas Ospital, né en 1990 au Pays Basque (France). Concertiste international et brillant improvisateur, Thomas Ospital est titulaire du grand-orgue de l’église Saint-Eustache à Paris depuis 2015 et nommé premier organiste en résidence du nouvel orgue de Radio France en 2016. Hitchcock est à l’affiche avec un film dramatique, The Pleasure Garden (1925) suivi d’un concert, le samedi 1er avril.

Valentin Villard, futur compositeur de la fête des Vignerons 2019, nous fait le plaisir de venir accompagner un court-métrage, pour conclure la présentation des entrailles de l’orgue, le 6 avril à 17h30.

Honneur aux interprètes anglais pour souffler les 80 bougies de l’orgue Wurlitzer avec cinq organistes de la belle époque londonienne, avant 1980. Grands moments d’esprit british et de qualité musicale, avec John Mann, Keith Beckingham, Bernard Tilley, Len Rawle et David Ivory. Pour certains, il s’agira de retrouver un orgue qu’ils n’ont plus joué depuis près de 50 ans ! Emotions garanties… les 6 et 8 avril.

Entre ces deux soirées dominées par l’humour anglais, La Charrette fantôme (1921) nous fera vivre le combat d’une famille plongée dans la misère. Peut-elle s’en sortir ? Un très beau film suédois de Victor Sjöström, qu’Ingmar Bergman tenait pour une référence, à découvrir le vendredi 7 avril, accompagné par Vincent Thévenaz à l’orgue.